LA COLLECTION DANS l'HISTOIRE DE L'ÉLECTROACOUSTIQUE

LA COLLECTION DANS l'HISTOIRE DE L'ÉLECTROACOUSTIQUE
Introduction INTRODUCTION   objectifs pédagogiques OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Introduction RETOUR


1955-1970
L'ÉVOLUTION DES STYLES



Les années soixante évoquent l’apparition de nouvelles générations de musiciens et l’émergence de nouvelles façons d’entrevoir le médium. Des genres nouveaux voient le jour, notamment la musique mixte et la « live electronic », ce dernier sera très populaire dans les années 70.

Parmi les plus connus : Gentle Fire (Hugh Davies et autres), Intermodulations (Smalley et autres), Musica Elettronica Viva (Rzewski et autres), Sonic Art Union (Ashley, Behrman, Lucier, Mumma), Stockhausen Ensemble, etc.

Au Canada, il y eut notamment le groupe MUD-Sonde (Montréal), le GIMMEL (Université Laval), le Canadian Electronic Ensemble (CEE, Toronto) et MetaMusic (Montréal).

L’électroacoustique intéressera aussi quelques compositeurs canadiens, dont Pierre Mercure, Maurice Blackburn, alcides lanza, Otto Joachim, István Anhalt, Gilles Tremblay, Michel Longtin, Micheline Coulombe Saint-Marcoux, etc. Mais à l’exception de Serge Garant, qui composera la première musique mixte canadienne, et surtout des travaux de lanza, Blackburn et Mercure, il faudra attendre les années 70–80 pour voir véritablement des compositeurs se dédier plus exclusivement à ce type de pratique.

Aux États-Unis en particulier, mais aussi en Angleterre, les synthétiseurs se miniaturisent (grâce aux microprocesseurs et aux transistors) et se démocratisent. Des noms connus : le Prophet 5 (1978), le Moog, le Mellotron, le Synclavier. L’évolution de la technologie aura une immense influence sur le croisement des styles dans ces années.

1957
États-Unis
Max Mathews fait des recherches de sons synthétiques générés par ordinateur chez Bell Telephone Laboratories (AT&T). 
  
1958
Arrivée de la stéréophonie sur le marché de masse et en corollaire ainsi que l’arrivée des magnétophones deux pistes.

États-Unis
Naissance de l’« École de San Francisco » avec Morton Subotnick.


France
Le Groupe de musique concrète devient le Groupe de recherches musicales (GRM).


Belgique
Expo de Bruxelles : « Poème Électronique », diffusion spatialisée dans le Pavillon Phillips de Le Corbusier. 
  
1959
États-Unis
Synthétiseur RCA (Columbia-Princeton).


France
Iannis Xenakis fait des musiques stochastiques (dont les sons et la forme sont entièrement calculés par ordinateur).
  
1960
Création du premier séquenceur (incorporé à la recherche sur les synthés).

István Anhalt - Electronic Composition No. 3 “Birds & Bells  István Anhalt - Electronic Composition No. 3 “Birds & Bells“ (00:10:17) 
  
1960-62
Allemagne
Herbert Eimert expérimente des recherches sur la voix et la synthèse : « Epitaph Für Aikichi Kuboyama ».
  
1962
États-Unis
Le magnétophone 4 pistes est utilisé en composition par Milton Babbitt, Ilhan Mimaroglu, etc.


A. Koenig - Terminus  A. Koenig - Terminus (00:14:38) 
1962-64
États-Unis
Milton Babbitt créé une pièce pour ensemble de synthés (RCA) : « Philomel ».
  
1963
Hollande
Apparition de la cassette et de la mini-cassette. Au début, plusieurs compagnies rivales (RCA-Victor notamment) tentèrent d’imposer des protocoles différents, mais ce sera le protocole de Philips qui l’emportera. Elle submergera le marché dans les années 80. Son déclin est amorcé depuis 2001 approx.


France
Premier concert collectif au GRM.
  
1964
Première génération de synthétiseurs commerciaux : le « Moog Synthesizer ». C’est le début de la miniaturisation de ce type d’appareils.

Les programmes de musique par ordinateurs deviennent peu à peu disponibles, mais ne sont pas encore monnaie courante.
  
1965
États-Unis
Le synthé acquiert peu à peu ses lettres de noblesse. On commence à l’utiliser en situation de concert en direct, en performance Live et comme instrument en soi.


Allemagne
Des explorations de transformations de sons en direct ont aussi lieu. La plus importante en termes d’impact est « Mikrophonie » (1964–65) de Karlheinz Stockhausen.

Alcides Lanza - Exercise I  Alcides Lanza - Exercise I (00:08:41) 
  
1966
Italie / États-Unis
Naissance des premiers groupes de musique électronique en direct (« live electronics »).


France
Pierre Schaeffer publie un ouvrage théorique très important « Le Traité des objets musicaux ». Suivra une série de disques à caractère didactique « le Solfège des objets sonores » qu’il fera en collaboration avec François-Bernard Mâche et Beatriz Feyrrera.
  
1967
Commercialisation de la cassette analogique.

France
Pierre Henry compose l’une des premières œuvres ou l’on métisse sciemment musique électroacoustique à musique pop « Messe pour le temps présent ». C’est cette œuvre qui fera qu’on considérera plus tard Pierre Henry comme étant le « grand-père de la techno », paternité qu’il refuse. 


« Espaces inhabitables » de François Bayle fera un premier usage de prise de sons extérieurs.

États-Unis
« Silver Apples of the Moon » de Subotnick sera la première pièce commanditée par un organisme sans liens avec un concert ou une performance.


Jozef Malovec - Orthogenesi  Jozef Malovec - Orthogenesis (00:08:31) 
  1957 1958 1959 1960 1960-2 1962 1962-2 1963 1964 1965 1966 1967  
 
  1957 1958 1959 1960 1960+ 1962 1962+ 1963 1964 1965 1966 1967  


Produit avec le soutien financier du Ministère du Patrimoine Canadien

Patrimoine canadien      Gouvernement du Canada

Concordia


Tous droits réservés © 2008

Projet d’archivage Concordia (PAC) Communauté électroacoustique canadienne / Canadian Electroacoustic Community