CEC
Communauté électroacoustique canadienne
Canadian Electroacoustic Community
GM-500 — 1455, boulevard De Maisonneuve Ouest, Montréal, QC, H3G 1M8, Canada
http://cec.sonus.ca - cec@sonus.ca

Le Projet d’archivage Concordia (PAC) est un projet comprenant la restauration et la numérisation d’un grand nombre d’enregistrements de musique électroacoustique, de compositeurs canadiens pour la plupart.

Vers la fin des années 1970, Kevin Austin s’est mis à collectionner des enregistrements de compositions et de performances de « musique électronique » de compositeurs canadiens et internationaux. À l’époque, ces enregistrements étaient simplement conservés en vue d’une possible diffusion en concert à l’Université Concordia à Montréal. C’est ainsi que la collection s’est développée. Avec l’arrivée de l’ordinateur personnel, une banque de données comprenant les titres et les compositeurs a été mise en place. Au milieu des années 1980, la collection comptait plus de 500 pièces. Pour bon nombre de ces enregistrements, il n’existait que deux exemplaires, celui du compositeur et celui conservé à Concordia. En 1988, avec l’aide financière de l’Université Concordia, Jean-François Denis a publié, à partir de la banque de données, une monographie intitulée Q/Résonance et, l’année suivante, une annexe intitulée Q/Résonance Addendum. Des centaines de pièces qu’on ne trouvait pas sur le marché continuaient à s’ajouter à la collection, laquelle comptait plus de 1 500 pièces vers le milieu des années 1990.

Cette collection témoigne des nombreux changements qui sont survenus au cours de cette période de 25 ans s’étendant des années 70 au milieu des années 90. Les changements les plus perceptibles sont sans doute ceux concernant les supports de stockage, passant des bandes analogiques 1/4 de pouce et 1/2 pouce à la cassette, la cassette audionumérique DAT, les formats numériques VHS et Betamax, le format ADAT et, au moment de la réalisation de ce projet, le CD et le CD-R. Les changements sociologiques sont un peu moins visibles, mais n’en sont pas moins réels : les premières œuvres étaient composées dans des studios peu accessibles, avec des équipements rudimentaires dont le coût s’élevait tout de même dans les dizaines de milliers de dollars. Vers le milieu des années 1990, des centaines de compositeurs réalisent des œuvres sur leur propre ordinateur personnel, à des coûts inférieurs à 10 000 $.

La collection s’est enrichie du contenu de plusieurs archives provenant de divers organismes montréalais, notamment une partie de la collection de bandes de l’ACREQ, dont une bonne part a été récupérée, restaurée et archivée dans le cadre de ce projet.

La « Médiathèque » est une ressource de première importance pour la recherche. Une série de modules d’apprentissage en ligne vient la compléter en guidant aussi bien le néophyte que l’auditeur expérimenté à travers les différents styles, les techniques et les technologies qui jalonnent cette période unique dans l’histoire de l’électroacoustique à Montréal, au Québec et au Canada. Cette collection unique offre au chercheur universitaire tout comme à l’auditeur occasionnel un grand intérêt et leur réserve bien des surprises.

Kevin Austin, professeur
Électroacoustique
Département de musique
Université Concordia

Montréal, Canada
10 décembre 2008

Produit avec le soutien financier du Ministère du Patrimoine Canadien

Radio PAC: Sélection aléatoire

Si vous voyez ce texte, c’est qu’Adobe Flash n’est pas installé dans votre navigateur ou que votre version n’est pas à jour, ou que JavaScript n’est pas activé. Une version courante d’Adobe Flash est nécessaire afin d’utiliser l’application Radio. Télécharger la dernière version d’Adobe Flash.
Page doc@ générée par litk 0.600 le mardi 11 janvier 2011. Conception: DIM.